ArtPrim Architectes

Informations

Permis de construire
Pour en savoir + 

L'architecte : celui qui conçoit le projet architectural
Pour en savoir + 

Tout ou presque sur le changement climatique
Pour en savoir +

Construction bioclimatiques et isolants ?
Pour en savoir +

Rénovation durable ?
Pour en savoir +

Pour financer votre projet et obtenir un CEE aller sur le site www.nr-pro.fr

Rénovation durable - Entreprises

 

Entreprises: Isoler, c’est l’occasion de réorganiser son site de production

Extrait Plan Régional pour le Climat : Industrie / Résidentiel & Tertiaire

- En Ile de France le secteur de l’industrie manufacturière représente 6% des émissions régionales de GES, auxquelles il faut ajouter l’industrie de l’énergie (dont le chauffage urbain) qui représente 8% des émissions régionales. En termes de consommations d’énergie, le secteur industriel représente 7,5% des consommations régionales.

- Le secteur industriel, bien que relativement réduit, devra participer impérativement de l’effort régional de réduction des émissions. Loin d’accélérer la désindustrialisation, la transition écologique et sociale est potentiellement une opportunité d’inventer les process de demain et d’innover dans les compétences du futur.

- Les émissions du secteur tertiaire devront diminuer de l’ordre de 80% à 90%. Entre autres conditions, le taux de rénovation devrait passer de 1% à environ 3% du parc par an pour une réduction des consommations énergétiques et des émissions de GES.

- Il est essentiel de souligner qu’en France, le secteur résidentiel et tertiaire a la particularité d’avoir une consommation électrique très élevée, puisqu’elle est 34% supérieure à celle du même secteur en Allemagne et de plus elle est en constante augmentation. La consommation d’électricité représente 4,8 Mtep, soit 20% de la consommation en énergie finale de la Région Ile-de-France.

 

Isoler et réorganiser ou améliorer son site de production

Engager des travaux d’isolation ou poser des panneaux solaires pour faire baisser sa facture énergétique, et cela sur de bonnes bases (financière et technique), implique de réaliser un diagnostic pour vérifier l’état général de la construction et éventuellement définir la ou les causes des dégradations et/ou des désordres. Cela en hiérarchisant la priorité des travaux à engager selon un mode opératoire à déterminer en fonction des contraintes de production. 

Isoler ou poser des panneaux solaires* implique des effets secondaires, au même titre qu’un médicament, d’où la nécessité de mandater un architecte d’expérience pour maîtriser la complexité des critères à prendre en compte. Maîtrise qui demande une bonne connaissance de la pathologie des constructions et des réglementations (incendie, réglementation du travail, accessibilités handicapés, ergonomie des postes de travail, etc…).

*Ces 2 interventions nécessitent de gérer plusieurs paramètres pour ne pas créer de désordres aux constructions : Ventilation des pièces, étanchéité à l’air et à l’eau, apports solaire, perspiration de l’enveloppe, ponts thermiques, chauffage, conditions de l’utilisation de la construction, orientation, etc…

Par expérience nous savons que sur les bâtiments industriels anciens la prise en compte de tous ces paramètres est très difficile, mais pour avoir la meilleure expertise avant d’engager des travaux il est nécessaire d’en aborder l’ensemble. Comme il est important d’analyser les contraintes urbaines (mitoyenneté) et notamment le PLU et le PCET, mais également de prendre contact avec des organismes comme la DRIRE et/ou travailler avec un bureau de contrôle.
Intervenir sur une construction en site occupé est un acte très complexe pouvant avoir des effets négatifs, alors que votre objectif est avant tout de préserver votre confort ou de l’améliorer. Pour ces raisons, notre société vous propose une approche globale* des travaux à entreprendre selon un mode opératoire et un planning prenant en compte vos contraintes, notamment l’occupation des lieux et votre budget. Cela en synergie avec des bureaux d’études et les conseillers des organismes comme l’ADEME par exemple.

* La rénovation thermique d’une construction, pour qu’elle soit durable, nécessite non seulement comme cela est décrit plus haut une approche globale des travaux à entreprendre, car il ne s’agit pas seulement d’isoler ou de poser des panneaux solaires comme le propose beaucoup d’entreprises, mais surtout de prendre en compte :

a)  Les paramètres suivants :

  • La qualité de l’air intérieur,
  • Le confort d’été,
  • Le rayonnement des parois (qui joue un rôle important sur le confort thermique)
  • L’étanchéité à l’air (mesure de perméabilité à l’air, guide d’application AFNOR de février 2010…)
  • Les apports énergétiques du soleil par les vitrages,
  • La production d’eau chaude solaire,  avec ou sans chauffe-eau thermodynamique
  • Le stockage de la chaleur, la protection solaire, etc…
  • La gestion du point de rosée

D’’étudier le ou les modes de chauffage les mieux adaptés :

  • PAC (Pompe A Chaleur) ; Aérothermie ou Géothermie
  • Capteurs solaires passifs ou actifs,
  • Mur trombe,
  • Verrière, etc…

D’’étudier le ou les modes de ventilation les mieux adaptés  pour l’évacuation de la vapeur d’eau, du gaz carbonique, des odeurs, des solvants, des gaz brûlés et l’amenée d’air neuf hygiénique ou comburant :

  • VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) hygroréglabe type A
  • VMC hygroréglabe type B
  • VMC double flux avec échangeur
  • VMR (Ventilation Mécanique Répartie) 
  • Ventilation naturelle avec des aspirateurs statiques

D’étudier également d’autres solutions permettant d’économiser l’énergie primaire

  • Mise en œuvre de panneaux solaires passifs (pour la production d’eau chaude sanitaire et de chauffage) ou actifs pour la production d’électricité
  • Mise en œuvre de micros éoliennes
  • Végétalisation des toitures pour diminuer l’impact de la chaleur pendant les périodes chaudes
  • L’implantation de puits canadien appelé aussi puits provençal

b)  Gérer le point de rosée 

Le point de rosée est l’instant ou la vapeur d’eau se condense en eau au contact d’une paroi froide.
Ce phénomène physique est à l’origine de dégradations dans les constructions, présence d’humidité dans les murs avec pour corollaire le pourrissement des bois, la rouille des aciers, le décollement d’enduit, la dégradation des  peintures, etc…, et également la présence de bactéries (traces noires dans les pièces humides).
La vapeur d’eau générée par l’activité humaine (respiration, douche, cocotte minute, lave linge, etc…) doit être évacuée. Elle s’évacue en partie à travers les murs et surtout par une ventilation appropriée, il faut donc éviter la charge en eau des structures.
Gérer le point de rosée demande l’intervention d’un homme de l’art pour définir les matériaux, leurs épaisseurs, le type d’isolant et/ou de membranes à mettre en œuvre, ainsi que le système de ventilation le mieux adapté.

En savoir + :

- GIEC rapport 2014 : 

- Association négawatts : Dossier de synthèse du scénario négaWatt 2011

- Agenda 21 : www.developpement-durable.gouv.fr › ... › Collectivités

Voir également   Tout ou presque sur le changement climatique